Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'ai voulu laisser un commentaire sur le site de la Ministre de l'éducation nationale, en vain, aussi je vous le soumets.

http://www.najat-vallaud-belkacem.com/2015/05/14/reforme-du-college-de-quoi-parle-t-on/comment-page-1/#comment-360393

Madame,

Je suis fatiguée d'entendre toujours le même discours qui ne tient jamais compte des explications, corrections, démonstrations faites par un nombre impressionnant de personnes qui ont lu la réforme, en ont décortiqué les tenants et les aboutissants.

Je suis fatiguée du mépris que vous affichez pour tous ceux qui refusent votre réforme et pour les enseignants dont je fais partie.


Je suis fatiguée de votre méconnaissance du système actuel : depuis deux mois vous répétiez à l'envi que l'enseignement des langues et civilisations de l'antiquité se réduisait à l'apprentissage des déclinaisons ; je comprends mieux pourquoi quand vous osez dire que les langues anciennes n'ont pas de programme puisqu'il s'agit d'options ! Cela est faux ! De deux choses l'une, soit vous n'avez jamais regardé les programmes du collège actuel (y compris ceux de français en 6e notamment qui font une place importante aux textes antiques et à l'étymologie, ceux du lycée qui invitent à faire référence aux sources antiques des oeuvres littéraires françaises), soit vous mentez de façon éhontée ! Personnellement, je ne sais pas ce qui est le plus grave : l'incompétence ou la malhonnêteté.

Je suis fatiguée d'entendre dire que les langues anciennes sont réservées à une élite alors que l'option est proposée à tous les élèves ! Bien plus, dans de nombreux établissements, si le nombre d'élèves qui suivent ces options est limité, c'est notamment parce que les rectorats n'acceptent de n'ouvrir qu'un groupe par niveau, malgré parfois plus de 60 demandes ! C'est aussi parce que au lycée certains chefs d'établissement prétendent qu'un élève en section ES ou S ne peut faire de langues anciennes pour des raisons d'emploi du temps ! ou qu'ils décident de placer les heures de latin ou de grec le mercredi après-midi quand l'établissement est fermé pour l'ensemble des élèves ! Parce que actuellement on réduit dans tous les établissements le nombre de professeurs de lettres classiques à un seul !


Je suis fatiguée d'entendre que le but est d'aider les élèves les plus en difficultés et de mettre l'accent sur les fondamentaux quand les horaires disciplinaires sont sacrifiés sur l'autel des EPI, quand les heures d'aide individualisée qui existaient jusqu'ici vont disparaître, tout comme, pour les plus fragiles de nos élèves, la disparition programmée des classes de SEGPA !


Je suis fatiguée d'entendre que si je m'oppose à cette réforme, c'est par immobilisme, par conviction politique, par envie de protéger les intérêts de catégories de personnes dont je ne fais même pas partie, ou parce que je suis réactionnaire... !

Je suis fatiguée d'entendre que le collège est le "maillon faible" du système éducatif ou une "trappe à médiocrité" : comment le collège pourrait-il résorber les retards et difficultés accumulés par les élèves au primaire ? Les gouvernements successifs ont refusé de permettre aux collègues du primaire de vraiment prendre en charge les élèves qui sont en difficultés dans l'apprentissage de la lecture et de l'écriture, notamment en formant des groupes réduits pour une vraie remédiation pour ces élèves dont certains sont déjà en très grandes difficultés en petite section de maternelle.

Comme beaucoup de collègues, je serai en grève mardi pour défendre tous mes élèves, ceux qui ont des possibilités qu'il faut leur permettre d'exploiter quelle que soit leur origine sociale, mais aussi et surtout tous ceux qui sont en difficultés et qui ont besoin plus que les autres d'un enseignement exigeant et de qualité.

Caroline Bacon