Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Je propose ci-dessous aux personnes intéressées mon compte-rendu de la conférence qui s'est tenue à l'espace Jean-Marie Poirié à Sucy-en-Brie le 23 mars dernier. Il est sans doute incomplet mais peut contenir des informations intéressantes pour tous ceux qui sont confrontés à ces problèmes.

Si des personnes ayant assisté à la conférence ont des commentaires à faire ou souhaitent que j'ajoute certains éléments, qu'elles n'hésitent pas à me les transmettre.

En bas de page, vous trouverez des liens utiles.

 

1. Communication de C. Billard, neurologue pédiatre et  M. Touzin, orthophoniste, CHU du Kremlin Bicêtre

La dyslexie

Il s'agit d'une difficulté durable ou incapacité à acquérir les mécanismes de la lecture et à accéder à l'identification des mots. En général, la dyslexie est liée à un déficit phonologique (il est difficile de prendre conscience que les sons existent dans le langage). La dyslexie se rencontre chez des enfants ayant une intelligence tout à fait normale, sans aucune pathologie particulière. Ils ont souvent de très bonnes compétences en mathématiques.

La dyslexie peut aussi s'accompagner d'une dysorthographie (incapacité à acquérir l'orthographe).

 

Ce qui peut donner l'alerte :

  • si l'enfant, en grande section de maternelle, a toujours des problèmes avec le langage oral pour dire correctement les mots ;
  • si l'enfant rencontre des difficultés persistantes dans l'apprentissage de la lecture au bout de 6 mois de CP :
  • si en CE1 l'enfant ne maîtrise pas la lecture et ne parvient pas à acquérir l'orthographe ;
  • si l'enfant ne parvient pas à acquérir une bonne rapidité de lecture et qu'il est gêné dans d'autres matières.

La prise en charge :

  • en classe, si possible, il faudrait pouvoir (dans l'idéal) travailler en petits groupes à besoins similaires, adapter le programme en fonction des besoins de l'enfant
  • faire un bilan avec le médecin scolaire et un orthophoniste avant d'entamer un traitement. 

 

La dyspraxie

Chez des enfants là encore à l'intelligence normale et qui s'expriment sans problème à l'oral, la dyspraxie se traduit par une difficulté avec le mouvement, la coordination gestuelle, les repères perceptifs ou spatiaux. Ses enfants semblent maladroits, lents, ont des difficultés à écrire (dysgraphie), des difficultés d'organisation, de manipulation des objets et des difficumtés visuo-spatiales.

 

Il arrive fréquemment que plusieurs troubles soient associés (dyslexie + dysgraphie, dyslexie + dyspraxie, avec également parfois des troubles de l'attention, de l'hyperactivité) ; de plus, d'un enfant à l'autre, la sévérité des troubles peut être très diverse.

 

 

Quelques conseils ont été donnés pour travailler avec ces enfants : pour les enseignants, donner des photocopies des cours dans les deux cas, ou écrire tout le cours au tableau pour les dyslexiques qui peuvent maîtriser en partie leurs difficultés. Pour les spécialistes (médecins, orthophonistes), travailler par projet, en s'attaquant en premier à ce qui gêne le plus l'enfant.

 

un site à consulter :

www.arta-as.com ou http://arta.fr/: des informations pratiques et vous pouvez télécharger un certain nombre de données.

 

 

2. Communication de M.-C. Veneau, médecin scolaire

Voir rapport de J.-C. Ringard du 5/07/2000 (http://www.sante.gouv.fr/htm/actu/36_dyslexie.htm) ainsi que les documents du Dr. Mazeau (http://www.dyspraxie.info/fichiers/mazeau_dys.pdf), le site Cabergo pour l'introduction de l'ordinateur au collège.

 

3. Communication de Corinne Galet, enseignante ressource en Troubles spécifiques des apprentissages dans le 77.

Elle s'occupe de la formation des enseignants et de la mise en place de projets personnalisés pour les élèves.

Voir le site de l'inspection académique du 77, IA 77, portail ASH, Acteur, Centre ressource qui propose des outils, des séances, une bibliographie.

Il existe des outils étalonnés pour des élèves du CE1 à la classe de 5e : ELFE ;du CM1 au CM2 : Repardys ; et du CM2 à la 5e : ROC.

Quelques conseils pour le travail en classe :

Elle conseille de faire passer des tests à toute une classe afin de repérer les enfants qui n'auraient pas pu l'être avant.

cognisciences@cogni-sciences.fr

 

Il faudrait si possible :

  • écrire les mots importants au tableau ;
  • que le tableau soit très organisé, effacer au fur et à mesure ce qui n'est plus nécessaire :
  • être vigilant et placer l'élève en difficulté devant :
  • fournir des photocopies du cours ;
  • laisser plus de temps à ces élèves ;
  • leur permettre qu'ils croient en eux ;
  • lorsque l'on distribue des textes, que la présentation soit aérée, écrite en 14-16 et en arial ou tahoma ;
  • éviter de faire lire à haute voix ces élèves devant toute la classe, à moins qu'il ne s'agisse d'une lecture préparée ;
  • alléger les copies (moins de questions par exemple), privilégier si possible la compréhension orale ;
  • éviter la "double tâche" : parler pendant que les élèves copient un texte ou font un travail ;
  • accepter les ratures ;
  • pour les rédactions, réduire la longueur du texte ;
  • ne pas surcharger les copies avec trop d'annotations ;
  • ne pas sanctionner l'orthographe quand ce n'est pas elle qui est évaluée ;
  • privilégier l'évaluation orale ;
  • pour les dictées, opter pour des textes à trous ou évaluer en pourcentage de mots justes ;
  • noter plus fortement les premiers exercices;
  • il peut être intéressant également d'utiliser les supports avec lesquels travaillent les orthohonistes ;
  • pour la lecture, il existe des sites où les élèves peuvent télécharger gratuitement des livres enregistrés : www.litteratureaudio.com ou www.audiocite.net

 

A lire :

La lecture par imprégnation syllabique

Fluence de la lecture (www.editionscigale.com)

Victor et les amulettes (collection pour permettre une lecture plaisir : coll Auzou : http://lecture.auzou.com/)

 

Adresse de Mme Gallet : dysco@laposte.net

 

 

4. Véronique Le Grand, de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées)

 http://dcalin.fr/mdph.html et http://www.cg94.fr/article/8622-maison-departementale-des-personnes-handicapees-visite-guidee.html

Sa communication a porté sur les procédés pour faire appel à la MDPH et obtenir éventuellement des aides pour suivre les cours ou pour les  examens. Elle a indiqué qu'un partenariat entre la MDPH du 94 et la ville de Sucy était en cours de signature.

 

5. Communication d'un jeune homme dyslexique

Ce jeune étudiant en première année d'université nous a raconté son parcours, les réflexions de certains, sa prise en charge (il bénéficie aujourd'hui d'un ordinateur).

 

 

Quelques adresses supplémentaires glanées sur le net.


Le site de la fédération d'associations de parents d'enfants dyslexiques : http://www.apedys.org/dyslexie/index.php?op=edito

http://www.coridys.asso.fr/

pour les livres audio gratuits, vous pouvez aussi suivre ces liens http://victoria-aufildeslectures.blogspot.com/ ; http://www.sourdines.fr. ; http://www.guydemaupassant.fr/maupassant.htm ; http://www.bibliboom.com/ ; consultez aussi cet annuaire : http://www.bookinalex.net/html/bonsplans/audiolivres.htm

pour les livres audio payants, vous pouvez aller voir sur : (attention, vérifiez s'il s'agit d'une version intégrale, d'extraits ou d'un résumé) http://www.livraphone.com/